LA REVUE DE PRESSE
A la Une

CAMEROUN : la revue de presse du jeudi 01 février 2024

[abelainfo] - Bonjour, c’est un plaisir de vous savoir nombreux sur votre web journal abelainfo, dans le cadre de la revue de quelques-unes telles que traitées par certains journaux parus en kiosque et en ligne ce 01 février 2024 au Cameroun.

Innovations au Mindcaf, de la modernité à l’excellence. Selon le journal REGARD INTERNATIONAL, le Mindcaf Henri Eyebe Ayissi n’a pas dormi sur ses lauriers en 2023. Plusieurs réformes ont été engagées afin de mettre fin à la mafia et aux désordres qui avaient fait leur lit dans le secteur foncier. Henri Eyebe Ayissi a ainsi décidé de mettre le pied sur l’accélérateur : 90 titres fonciers annulés dans le Nkam, 127 personnes indemnisées honnies dans l’Océan… En effet, 2024 sera décisif au Mincaf avec la poursuite de l’assainissement des comportements déviants. Comme perspectives, tout se fera dans le respect de la politique d’assainissement du secteur foncier au Cameroun, apprend-on tu journal REGARD INTERNATIONAL.

Réunion annuelle d’orientation, installation des responsables promus, présentation des vœux. Le Minpmeesa pose les jalons d’une année 2024 réussie. Selon le Tri-hebdomadaire LE SOIR Les grands chantiers du ministère des PME pour cette année sont connus. Achille Bassilekin lll, les a dévoilé à l’occasion de la tenue de ladite réunion le 23 janvier au palais des congrès de Yaoundé.

Politique – société – économie – sport – Cameroun, vidé… À en croire le journal LE POINT BIHEBDO, au moment où débute l’an 2024, une année charnière dans la vie de la nation, la situation du Cameroun tant aux niveaux politique, social, et économique, n’augure guère des lendemains qui chantent. Et sans être des oiseaux de mauvais augure, on peut même dire que ces 12 mois seront très difficiles pour les populations. Le point de le point dans sa parution de ce jour.

En kiosque ce matin, l’hebdomadaire bilingue d’informations LA VOIX DES ENTREPRISES, est revenu sur les performances du PAD qui ont valu la récompense de la Cobac. C’est au cours de la session ordinaire de la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale tenue à Douala le 19 décembre 2023, que le Port Autonome de Douala a été hissé au rang des Entreprises de Grand Standing, sur proposition de l’Association Professionnelle des Établissements de Crédit (Apec).

Corruption au Cameroun, la lutte s’intensifie en 2024. C’est ce que renseigne CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, dans sa parution de ce 1er février. Selon le tabloïd, cette lutte rentre en droit dans la vision du président de la République, Paul Biya, dont le but est d’intensifier la lutte contre la corruption en 2024. Le 31 janvier dernier, Dieudonné Massi Gams, président de la Conac, a prescrit à ses collaborateurs ardeur, célérité, performances et respect de soi-même, de l’autre, de la hiérarchie et de l’institution au cours de la cérémonie des vœux de nouvel an.

Cyberattaques, les administrations publiques fortement exposées, c’est ce que renseigne le quotidien de L’ÉCONOMIE dans sa parution de ce jour. Selon le journal de Thierry Ekouti, les statistiques et les pistes pour prévenir le phénomène ont été présentées hier, 31 janvier 2024 à Yaoundé, par Minette Libom Li Likeng, ministre des postes et télécommunications.

Hervé Bopda dans la nasse. Accusé d’agression sexuelle en série, cet homme d’affaires a été interpellé tôt, hier à Douala par la police judiciaire. Selon le quotidien MUTATIONS de Georges Alain Boyomo, la suite de l’affaire est vivement attendue. Les détails sur cette actualité en page 5 du journal.

Enfants sans acte de naissance, l’avenir en danger. C’est le titre qui barre la Une du quotidien national CAMEROON TRIBUNE ce matin. Le journal de Marie Claire Nnana, fait observer qu’environ 2 millions d’enfants au Cameroun n’ont aucune existence officielle selon les estimations du Bureau national d’état-civil. Une situation qui conduit beaucoup à quitter le système scolaire. Comment y remédier de manière durable ? S’interroge le quotidien de la rue de l’aéroport, qui renseigne que le gouvernement et la société civile sont au combat.

Crise anglophone, France, une amie douteuse du Cameroun. En kiosque ce matin, le journal EXPRESSION POLITIQUE, fait savoir qu’en confondant le drapeau du Cameroun à celui des sécessionnistes de l’État fictif d’Ambazonie, TV5 Monde, la chaîne de télévision française a suscité, le 23 janvier dernier, l’indignation du gouvernement qui proteste vivement contre ce qu’il qualifie de grave et intolérable.

Ce sera tout pour cette autre sortie de la semaine dans le cadre de la Revue de presse. Retrouvons-nous très prochainement pour un nouveau numéro du round-up des journaux parus au Cameroun. N’oubliez surtout pas de continuer à suivre l’actualité sur notre site abelainfo.com, bonjour.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page