INFRASTRUCTURES
A la Une

DIAMARÉ : plus de 240 millions FCFA alloués aux communes

[ abelainfo] - Il s'agit des communes de Meri, Gazawa et Pette, dans le département du Diamaré, qui ont reçu du ministère des Travaux publics (Mintp), une enveloppe de plus de 240 millions FCFA. Ces fonds sont destinés à la réalisation d'ouvrages d'art visant à améliorer l'infrastructure routière de la région.

(abelainfo) – Le ministère des Travaux publics a récemment transféré un total de 245 millions FCFA aux trois communes du département de Diamaré, situé dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Ces fonds sont principalement alloués à la réalisation d’ouvrages d’art dans les communes de Meri, Gazawa et Pette, et seront complétés par les ressources du programme d’entretien routier 2024 financé par la ligne Fonds Routier.

La commune de Meri bénéficie d’une allocation de 80 millions FCFA pour la construction de trois dalots sur le tronçon routier Zalla-Dourga Foulbé. Cette initiative vise à améliorer la circulation dans la région et à faciliter la mobilité des personnes et des biens.

La commune de Gazawa quant à elle reçoit une allocation de 65 millions FCFA pour l’aménagement des talus visant à protéger les berges du Mayo Tsanaga sur une distance de 150 mètres linéaires. Cette mesure contribuera à prévenir les risques d’érosion et à assurer la durabilité des infrastructures routières.

Dans la commune de Pette, deux localités se voient attribuer des fonds du MINTP. Une somme de 70 millions FCFA est allouée à la construction de deux dalots triples d’une longueur de 6,00 mètres sur l’axe routier Pette-Habile. Parallèlement, l’axe Wouro Haribou-Fadare Mango bénéficie de 30 millions FCFA pour la construction d’un dalot double sur un linéaire de 4,00 mètres. Ces ouvrages permettront de relier les différentes localités du département du Diamaré et de faciliter la mobilité des personnes et des marchandises.

L’allocation de ces fonds témoigne de l’engagement du gouvernement camerounais à améliorer les infrastructures routières dans les régions éloignées du pays. Ces ouvrages d’art contribueront à renforcer la connectivité des localités du Diamaré et à stimuler le développement économique et social de la région.

Raphaël Mforlem

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page