INFRASTRUCTURES
A la Une

PROGRAMME ROUTIERS INTÉGRATEURS : de nombreuses infrastructures socio-économiques réalisées

[abelainfo] - Dans le cadre du Comité National de Pilotage des Programmes Routiers Intégrateurs, du Projet de Facilitation des Transports et de Transit en zone CEMAC et du Projet de Transport Multimodal, diverses infrastructures socio-économiques ont été réalisées le long des routes aménagées ou réhabilitées. Ces travaux visent à améliorer les conditions de vie des populations et à stimuler le développement économique dans les localités concernées.

(abelainfo) – Dans le rapport 2023 présenté ce jour, on relève que des activités économiques ont été menées, dans la perspective de l’augmentation des revenus des ménages et l’amélioration des conditions de vie des populations des localités situées le long des routes aménagées ou réhabilitées.

Un certain nombre de ces infrastructures est achevé sur la route Ntui-Ndjolé-Mankim-Yoko-Tibati-Ngatt et restituées aux autorités compétentes desdites localités afin de faciliter l’accès des populations aux services sociaux de base.

Des infrastructures économiques ont été réalisées, comprenant six (06) unités polyvalentes de transformation et de commercialisation à énergie hybride, trois (03) hangars de marché genre sensible, trois magasins de stockage, 03 forages, et trois latrines, cinq (05) aires de séchage.

Des infrastructures sociales ont également été mises en place, notamment deux (02) radios communautaires, un centre de promotion de la femme et de la famille construits, quatre (04) centres de santé équipés dont deux construits et deux réhabilités, et seize (16) salles de classe équipées avec latrine. De plus, le bâtiment de la SAR/SM de Yoko, un centre multifonctionnel des jeunes et deux clôtures de 370 mètres linéaires pour une école ont été réalisés.

D’autres infrastructures connexes, y compris 151 km de routes communales, seront livrées en 2024 dans les localités situées le long des routes Ntui-Ndjole-Mankim-Meteing, Mintom-Lélé-Ntam-Mbalam et Babadjou-Bamenda.

Ces réalisations témoignent de l’engagement des autorités à promouvoir le développement socio-économique des régions traversées par les routes intégratrices. Elles contribuent à renforcer l’accès aux services de base, à stimuler les activités économiques locales et à améliorer la qualité de vie des populations concernées. Ces infrastructures constituent un pas important vers un développement durable et inclusif dans les localités concernées.

Raphaël Mforlem

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page