BANQUE ET FINANCE
A la Une

DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS : Près de 8 milliards FCFA transférés à la Cdec par la SGC

[abelainfo] - Cette importante transaction de 7,9 milliards FCFA a été effectuée vers la Caisse des dépôts et consignations, suite à une mise en demeure de Société Générale Cameroun, pour non-respect de la date butoir fixée par le gouvernement.


Conformément au décret du Premier ministre du 1er décembre 2023, la SGC a dû s’exécuter et transférer ses comptes inactifs et avoirs en déshérence à la Cdec avant le 31 mai 2024. Malheureusement, la banque n’avait pas respecté cette échéance, ce qui a conduit l’institution à lui adresser une mise en demeure.

Réagissant à cette procédure, Richard Evina Obam, directeur général de la Cdec, a souligné l’importance de ce transfert de près de 8 milliards FCFA. « Nous avons eu des discussions parfois houleuses avec la SGC, mais c’était pour des raisons liées à des clarifications, ou plutôt à la levée de certaines équivoques sur le plan juridique et technique. Dieu merci, on est arrivé à l’aboutissement consensuel des sommes à reverser à la Cdec », a-t-il déclaré.

De son côté, Victor Noumoué, directeur général adjoint de la SGC, a reconnu que le retard était dû à la nécessité d’éclaircir certains points, mais s’est félicité d’avoir pu finaliser le transfert dans les délais impartis par la mise en demeure. « On a un petit peu traîné parce qu’il y avait quelques zones d’ombre qu’il fallait aplanir pour pouvoir signer cette convention. Je suis très content que nous puissions arriver à ce point », apprend-on.

Cet accord intervient dans un contexte où la Cdec affirme se réserver le droit d’effectuer des audits externes ou des missions de vérification afin de s’assurer de la sincérité des transferts effectués par les banques. Les deux parties ont par ailleurs convenu de formaliser les modalités d’échange d’informations et de gestion des réclamations clients dans une convention-cadre à venir.

Richard Evina Obam a également rappelé que d’autres institutions bancaires ont fait l’objet de mises en demeure similaires pour assurer le respect de leurs obligations envers la Cdec. Il a réitéré la menace d’user des mesures coercitives octroyées par le législateur pour amener les banques retardataires qui font preuve d’incivisme à transférer les ressources dévolues à son institution.

Ce transfert massif de près de 8 milliards FCFA par la SGC à la Cdec marque une étape importante dans la mise en œuvre de la réglementation relative aux fonds et valeurs en déshérence au Cameroun. Il témoigne également de la détermination des autorités à faire appliquer cette réforme, tout en encourageant la collaboration entre les institutions financières et la Cdec.

S.N

Cet accord intervient dans un contexte où la Cdec affirme se réserver le droit d’effectuer des audits externes ou des missions de vérification afin de s’assurer de la sincérité des transferts effectués par les banques.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page